La Naissance des Religions

 

 

Chapitre N° 8

 

 

Les Musulmans …. 622 – 632

 

Dix ans de guerre au nom de

 

l’ISLAM

 

Volet 2

 

 

Mohamet ou Muhammad a maintenant vingt-cinq ans et fait un voyage commerciale, en Syrie, pour une riche veuve,Khadidja, fille de Khowaïlid, issu comme Mohamed de Kossaï,---{ tribu des Koreïchites }--

Isl- les batailles

A son retour, il épouse celle-ci en lui offrant vingt chameaux de dote. Avec elle il aura sept enfants, trois mâles et quatre filles. Tous mourront, deux garçons très jeunes, et les autres pendant la « Grande Disette » de 607 à 609 environ.

A l’époque de Mohamet, ou Muhammad ABU-KASIM, ou aussi Muhammad ABU-AL-QÄSIM les Arabes du désert vivaient dans une indépendance complète, sans aucun centre d’autorité nationale. Ils ne professaient pas non plus tous, la même religion ; la religion chrétienne s’était répandue parmi les Arabes des villes ; quelques tribus suivaient la religion de Moïse, mais l’immense majorité des Arabes étaient idolâtres.

La Kaaba était devenue le centre de tous les Arabes idolâtres, mais aussi de toutes les autres religions, aussi bien des croix de Jésus-Christ, et des statues de Saints et de Saintes, que les sculptures des « dieux » des autres religions. Tout ce petit monde se respectait en parfaite harmonie.

En 610, Mohamet, Muhammad Abu-Kasim appelé en 622 « Mahomet », était un commerçant bien établi dans la société des Koreïchites, mais toujours insatisfait. La richesse et le florissant commerce donnait à celui-ci du temps pour se consacrer aux femmes et à la méditation.Par le cours de ses nombreux voyages, il fut influencé par les doctrines chrétiennes, hébraïques, voire bouddhistes et hindouistes, et il percevait l’énorme différence qui existait entre le polythéisme des Arabes et la « pureté » d’une foi fondée sur un dieu unique.

Je ne vais surtout pas entrer dans le dogme de la religion, donc je resterai avec sagesse sur les faits historiques de la littérature Arabe non religieuse.

Isl- les combats

Mohamet ---dit « Mahomet » --- était un homme extravagant, qui avait de temps en temps des crises d’épilepsie, maladie non connue à l’époque, alors on le prenait pour un fou. Comme tous les Arabes chaque année il allait faire son pèlerinage à la Mecque, adorer la  « Pierre Noire » de la Kaaba, qui représentait la présence d’ « AL-ILAH » le « Grand-Dieu »et il en profitait pour prêcher sa nouvelle « Religion » qu’il appelait « ISLAM » ----«  se rendre à Dieu » ----

Cela lui valut beaucoup d’ennemis et sans la protection de ses oncles, bien qu’ils fussent en très grand désaccord avec lui, Mohamet aurait été lapidé ou décapité.

A la Mecque sa situation se détériorait suite à ses prêches, alors quelques Koreïchites tentèrent une dernière démarche auprès de lui pour le persuader de quitter la Mecque ou de cesser ses prédications afin d’éviter une effusion de sang, car les pour et les contre commençaient sérieusement à s’invectiver.

Mohamet quitte la Mecque pour aller s’installer à Taïf ville rivale. Ses prédications y rencontrèrent tout autant d’opposition, d’insultes et de haine. Il retourna donc à la Mecque et mit beaucoup plus de réserve dans sa conduite en ne prêchant plus en public et en arrêtant d’insulter et de railler les Dieux des autres religions.

En 619-620 son oncle Abou-Talib, ainsi que sa femme Khadidja meurent.

Mohamet {--« Mahomet » ---} privé d’appui est dans une situation précaire à la Mecque.

En 622 à la Mecque, secrètement il fait un pacte avec les Arabes de Yathrib, malgré tout, le mystère fut connu des Koreïchites qui résolurent de se débarrasser d’ABU-KASIM Mohamet --- Mahomet ---. La chasse contre les musulmans commença et dans la crainte des mesures violentes beaucoup se réfugièrent à Yathrib.

Isl

ABU-KASIM, trompant la vigilance de ses ennemis qui épiaient tous ses déplacements, s’enfuit de la Mecque dans les premiers jours du mois de Juin 622 par ce stratagème : ---- « Prévenu d’un complot tramé contre sa vie, il sortit de chez lui par une porte de derrière, en laissant Ali dans son lit. »----

Cette fuite « HIDJRET » sera appelé l’« HÉGIRE » qui marque le début de l’ère des mahométans. Pendant plus d’un mois il a fui les Koreïchites faisant des détours, en passant par Koba, village situé à quatre kilomètres de Yathrib, et c’est là qu’il posa la première pierre de la première mosquée musulmane.

A partir de ce jour-là, le Nom de Mohamet par un jeu de syllabe deviendra « MAHOMET ».

Yathrib est dirigée par quatre tribus guerrières, deux Arabes et deux Juives, qui vivent en complètent harmonies, même si de part et d’autre il y a des adeptes de la nouvelle pensé de Mahomet

Arrivé à Yathrib, Mahomet passe un accord avec les chefs de tribus, qu’il respectera :

« Si nous nous faisons tuer pour toi, quelle sera notre récompense ?

--- Le Paradis !

---Mais si nous t’aidons au succès de ton entreprise, ne nous quitteras-tu pas pour retourner à la Mecque ?

--- Jamais ! Je vivrai et je mourrai avec vous ! »

Alors il fait cet accord avec les « Ansar » ---{ Juifs }--- et les « Mouhadjir » --- { Arabes } --- pour éviter toute espèce de rivalité ; ces deux clans avec leurs quatre tribus formeront son armée fidèle. Il décida que les juifs et les arabes, alliés aux musulmans, devaient être à l’abri de toute insulte ou vexation, et pouvaient librement professer leur culte.

Installé maintenant à Yatrib, il fit construire des « minarets », sorte de tour de guet à laquelle il joint une « mosquée », lieu de prière.

Depuis ce jour Yatrib sera appelée « MÉDINE ».

ABU-KASIM dit « MAHOMET », ne sachant ni lire, ni écrire, d’une connaissance remarquable du monde Arabe, Juif, Chrétien, par ses nombreux voyages en Syrie, d’une grande intelligence, se révèlera être un homme, d’une autorité dictatoriale, rusé, fin politicien, et un grand chef de guerre.

De 624 à 632 Mahomet ne vécut que de « GUERRE », nommé « djihad », soi-disant au Nom du Grand Dieu dont il changea le nom de « AL-ILAH » en « ALLAH » pour différencier les « musulmans » des autres religions arabes considérées comme « infidèles » par Mahomet.

Mam-Mahomet à la bataille de Badr

Je ne vais pas écrire toute l’histoire des combats et des guerres de MAHOMET rédigés par les historiens Arabes sauf, rapidement, les plus importantes.

De 622 à 627 une multitude de petite guerre contre les juifs et les idolâtres, c’est à dire contre les juifs, chrétiens, arabes qui ne suivaient pas les mahométans appelés « musulmans ».

En 627 une coalition de guerriers arabes, juifs et chrétiens assiège Médine, et comme les musulmans creusèrent trois fossé autour de Médine, cette guerre fut appelée « la guerre du fossé »----{ le Coran relate ces faits enjolivés dans la Sourate XXXIII sous le nom de « Al-ahzab », les confédérés comme un miracle ….}---- De terribles combats eurent lieu dans ces fossés entre les assiégeants et les assiégés.

Après un mois de siège des amis de Mahomet s’infiltrèrent dans le camp de la coalition et y semèrent la discordent. Les tribus ne s’entendant plus, le siège fut levé deux semaines après. Le siège dura en tout, un peu plus d’un mois et demi, laissant des centaines de mort et blessé de part et d’autre.

Quelque temps après, Mahomet parti à la tête de trois mille hommes pour se venger en assiégeant à son tour la tribu des Koraïza. Ceux-ci privé de nourriture se rendirent quelque temps après. Mahomet fit égorger tous les chefs, et partagea entre les musulmans les femmes, enfants, et toutes les richesses.

Après cela, Mahomet partit en expédition contre diverses tribus arabes qu’il soumit par la force à l’ « ISLAM ». Pendant ces six années ---{ 622-628 } --- de conflits les musulmans ne purent faire leur pèlerinage à la MECQUE et ils commencèrent à gronder contre Mahomet.

En 629, il passe un accord avec les Koreïchites de non-agression contre toutes les tribus arabes non musulmanes et les Koreïchites pendant dix ans, ce qui permit aux musulmans ainsi qu’à Mahomet de faire le pèlerinage.

Après son pèlerinage, Mahomet ne respectera pas son engagement.

Il partit jusqu’à Mouta au frontière de la Syrie avec une armée de plus de trois milles hommes, mais il essuya une sérieuse défaite.

Étant affaibli, il attaqua les tribus bédouines qui ne purent que se rallier à celui-ci, sous peine d’extermination. Au début de l’année 630, il ne manquait plus à Mahomet que de conquérir la MECQUE tenu par les Koreïchites.

Isl-

Fort d’une armée de dix mille hommes, il partit faire le siège de la MECQUE. Les combats furent sanglants aux portes de la ville, mais après dix jours la ville capitula.

Mahomet fit décapiter les Koreïchites qui gardaient la Kaaba même ceux qui étaient sous les tentures.

Il fit sept fois le tour de la Kaaba en touchant avec respect la « Pierre Noire » avec son bâton recourbé à une extrémité nommé « mihdjan ».

Ce même jour, il fit monter toute la population de la Mecque à la colline de Safa pour l’obliger à lui faire allégeance et serment d’obéissance sous peine de décapitation.

En 631, ayant appris la marche d’une armée romaine et arabe contre les musulmans, il monta avec une armée de trente mille hommes à Tabouk, sur la frontière Syrienne. La nouvelle était fausse, alors il alla soumettre la ville d’Aïla, ville commerçante située sur la mer Rouge, et quelques autres places voisines de Tabouk.

Le 8 Juin 632 « MAHOMET » meurt d’une crise d’épilepsie ……{ la maladie des fous }

Dans la même année plus de six cents de ses proches furent tués ; particulièrement les « kourra », lecteurs du livre sacré des paroles de Mahomet, et les « hamalatoul Kor’an » qui récitaient le livre sacré des paroles de Mahomet.

Abou-Bakr ---{ Aboubekr }--- beau-père de Mahomet lui succéda de 632 à 634, et devint le premier Khalife désigné par les compagnons du Prophète ---{ sunnite }---, mais contesté par les chiites et les kharidjites.

Pendant ces deux années la chasse aux musulmans fanatiques fit rage. Les instincts premiers revinrent, les tribus se reformèrent, le pillage, les petites guerres, le commerce galant repris.

Isl-Mosquée al-Nabawi de Médine, en Arabie saoudite

Abu-Kasim Muhammad ou Mohamed monta sa religion « Musulmane » par le sang et les larmes avec des humains qui ne pensaient qu’à décapiter et égorger leurs semblables et sur les atrocités des « Mahométans » j’aurai pu écrire dix pages de leur guerre pour obliger les humains « infidèles » comme ils les nomment à embrasser leur religion ou sinon mourir décapité. Ah c’est vrai depuis 622 Mahomet n’a tué personne d’après les historiens, mais combien d’humains perdirent la tête par décapitation sur son ordre, même les prêtres de la Mecque qui gardait la Kaaba. Cet homme me fait penser au « Parrain » de la maffia qui ne se salissent pas les mains, mais qui commande à leur « lieutenant » de faire le sale boulot pour eux.

Je vais écrire ce que je pense et cela n’engage que moi, mais cette religion Musulmane a pris son essor par les guerres, le sang, les tueries, même aujourd’hui. Toujours aussi courageux l’homme ou la femme se suicide au nom d’ALLAH et de son prophète Mahomet, en tuant avec eux femmes, enfants, vieillards, car il pense aller au Paradis, mais le Dieu seul et unique, que je nomme EL-SHADDAÏ et qui peut aussi se nommer ALLAH ou AL-ILAH, au jugement de l’esprit il dira : « Tu refuses la vie sur Terre puisque volontairement tu te supprimes la vie, et ici tu veux vivre ! Ce n’est pas possible puisque tu ne voulais pas de ta vie, alors ici tu ne peux vivre non plus, ta place est dans le Néant ! » Ce raisonnement, mon raisonnement je le trouve juste, mais je ne suis pas un Dieu. Et je ne vois pas un Dieu donner le Paradis à une âme Terrestre qui se supprime sur la Terre en supprimant des autres âmes qui veulent vivre ! Où serait la Justice Divine ?

Isl-Mosquée_Masjid_el_Haram_à_la_Mecque

J’ai lu un certain nombre de Sourate divisée en verset, l’enseignement est, disons biblique, mais il y en a beaucoup qui diffusent la haine du « Djihad », et le Coran vous pouvez le transformer comme cela vous chante, et c’est ce que font les fanatiques Islamiques.

OMAR ben al-Khattab, second Khalife de 634 à 644, il mourut assassiné.

Cet homme réunit toutes les tribus et clans et refit une armée gigantesque, leur promettant richesses, femmes et Paradis s’ils se battaient au Nom d’ALLAH et de son prophète Mahomet.

Comme nous dirions aujourd’hui :  « la mayonnaise à prise ! »

Ils reprirent le nom de « Musulman » avec ce qui restait des paroles de Mahomet. Omar conquit la Perse, toute l’Arabie, et l’Égypte.

En 644 c’est Othman ben Affan qui lui succéde 644-656.

Il existait quatre écritures du Coran, celui des Sunnites, Chiites, Kharidjites plus un autre perdu aujourd’hui.

Réunissant toutes les factions, il les obligea à écrire un seul et unique « CORAN » qui représenterait toutes les tendances, d’où cette incohérence et cet amalgame de mélange politique et religieux, sans compter les rajouts, suppressions, inventions, etc ---- comme les écrits Bibliques.

Isl-La Kaaba vue le soir

Cet ouvrage fut terminé en 650, mais ne fut jamais bien accepté par les chiites.

De ce Coran « le ar-rasm al-othmani » il en existe deux copies ; une à Istambul et l’autre en Ouzbékistan.

Par contre aujourd’hui, il existerait deux « CORAN » un sunnite dit le « pur » ?…, descendant de Omar ben al-Khattab et un chiite, celui des « infidèles » descendant d’ALI égal au Prophète.

----{ Je possède un « Coran » qui est la copie de l’exemplaire original qui avait été confié à la garde de Hafsa, fille d’Omar et veuve de Mahomet.

-----De quel Omar ? …..Le premier qui n’a eu que deux ans de règne Abou-Bakr ou Aboubekr, ou le second Omar Ben Al-Khattab qui régna à la suite du premier pendant dix ans ! …. Je pencherai pour la seconde solution, qui est infiniment plus logique. }------

Voici mes remarques :

La religion musulmane n’a grandi que par les massacres et le sang, et pour moi il n’y a guère de différence entre les « Musulmans » et les « Chrétiens » car cette seconde à elle aussi grandit par les massacres et le sang.

Mao-a,Mort de Mahomet

Se sont deux « Religions » jumelles qui se tuent entre elles, composées d’une multitude de factions pour l’une et de sectes pour l’autre. Toute leur histoire est composée de guerres, meurtres, assassinats. Elles n’ont vécu et ne vivent que dans le sang des tueries et le massacre des innocents, femmes, enfants, vieillards, … -----Irlande, Irak, Liban, Soudan …

Seule différence, leur origine ; Mahomet c’est servi de ses connaissances sur les religions qu’il côtoyait pendant ses voyages et a pris un peu de l’une, un peu de l’autre, et encore d’une autre, pour créer sa nouvelle religion puis c’est servi des armes pour faire admettre ses idées.

L’autre, Jésus le Nazaréen, c’est servi de sa langue et de son esprit.

Ce n’est que bien plus tard que ses adeptes prendront les armes en son NOM.

Si Néron en 64 n’avait pas persécuté la secte des « Nazôréen » le christianisme ne serait pas né, et aurait été étouffé dans l’œuf, si je puis m’exprimer ainsi. Il faut aussi reconnaître que Constantin le Grand en déclarant le christianisme « religion d’Empire » a permis à celle-ci de sortir définitivement de l’anonymat.

Tout ce que je viens d’écrire se trouve dans les livres d’histoire des Arabes, et encore je n’ai écrit qu’une infime partie de la vie non religieuse d’ABU-KASIM dit « MAHOMET ». Aujourd’hui les musulmans refusent et nient farouchement l’esprit guerrier, autoritaire, sanguinaire de « Mahomet » et pourtant je n’ai écrit que le dixième des atrocités de cet homme, ce sont des faits historiques pour des écrivains Arabes dont je remercie leur courage car contre eux, beaucoup d’Islamistes cherchent à les tuer, mes ces écrivains sont déjà décédés et je tairai les vivants. Dans mes voyages de ces pays arabes, je suis tombé sur des hommes qui suivent le Coran, celui que je possède, qui parle d’amour de son prochain, des enseignements bibliques, un peu de « djihad », mais tellement peu, …. Alors chez eux le fanatisme n’existe pas.

Le prochain thème sera les Hébreux

En attendant portez-vous bien !

Salutations cordiales !

Sig : JP.G. dit « GRANDELOUPO »