L’Âme n’est pas « Esprit », et l’esprit est dans « l’Âme »    

 

 

 

Chapitre N° 4

 

 

L’esprit, ondes invisibles ! …

 

 

Recherche de la Vérité sur les derniers jours

 

de Jésus le Nazôréen

 

 

Alors revenons à l’esprit, cette chose invisible, intouchable, impalpable, que nous connaissons par une chose invisible, « la Parole », un langage qui rend l’esprit invisible, audible, par des notes différentes ainsi que « le Son » lui aussi invisible, alors je viens d’entrer dans l’invisibilité, « l’esprit, la parole, le son » tout cela est invisible et nous vivons grâce à ces trois invisibilités. Nous en identifions deux par la « Parole », l’esprit et le son et la parole est reconnue par l’esprit et le son, les deux sont indissociables car le son dévoile l’esprit, sans le son, pas de connaissance de l’esprit, mais le son sans la parole n’est rien juste des onomatopées, des notes musicales comme le chant des oiseaux, et la « Parole » qui est langage n’est rien sans l’esprit, car l’esprit est de début de « l’Intelligence » et la parole dévoile le degré de l’intelligence. « L’Intelligence » n’est pas égalitaire, dans aucun domaine, mais selon l’humain et les domaines elle sera plus ou moins importante dans la réflexion, le raisonnement, la mémoire des thèmes, l’instruction, l’éducation, et chacun sera responsable de ses propres actions en bien, en mal et cela ne vient pas de l’intelligence, mais de la « Sagesse » de notre cœur, de notre cerveau, de la façon que nous le faisons travailler volontairement.

Adam et Ève-animaux du territoire d'Eden (2)

Gardons à l’esprit, c’est le moment de la dire, que la première transgression humaine, celle de la femme, fut volontaire car la sentence était connue, et la deuxième transgression, celle de l’homme est loin d’être courageuse et honnête « C’est la faute de la femme que tu m’as donné » car là aussi elle fut volontaire en pleine connaissance de la sentence «  si vous mangez du fruit de l’arbre de la connaissance vous mourrez, c’est certain », il n’y a pas d’équivoque, il est difficile de faire plus clair !

Les deux étaient pourtant parfait de corps et d’esprit, ils n’étaient pas dégénérés comme nous le sommes aujourd’hui puisque les humains pouvaient et devaient se marier entre frère et sœur, le sang de la vie était pur de la perfection commençait à s’appauvrir à chaque naissance nouvelle et ainsi de suite, mais, 2242 ans plus tard à la date du Déluge ce sang était encore propre à presque cinquante pourcents car après le Déluge 350 ans plus tard les homme de pieds était de 940000 sans compter femmes, enfants, vieillards alors ce nombre pouvait être multiplier par deux et demi ce qui faisait en tout sur la terre de la Terre 2350000 âmes vivantes humaines et l’âge des humains commençaient à diminuer.

Par son esprit, qu’a fait l’humain de sa vie longue ?

Esp

De la naissance des deux premiers humains au Déluge, l’évolution humaine c’est fait jusqu’à la connaissance de l’atome. Ce que j’écris a été prouvé par les géologues sur toute la Terre, car dans les déserts de la Terre comme dans les fonds marins il existe des traces d’une guerre atomique planétaire avec des incendies gigantesques, sans compter les éruptions volcaniques monstrueuses. Les humains de l’époque connaissaient la pile atomique et l’Arche de Noé fut éclairé sur tout son long, trois-cent-trente mètres, sur quatre paliers, grâce à l’électricité sans fil que nous ne connaissons pas aujourd’hui et pourtant Marconi Tesla en 1891 avait démontré par expérience que cette électricité existait réellement.

Comme déjà écrit le sang est l’âme de l’être humain, donc le sang liquide est quand même matériel, et matérialise la vie, puisque c’est le sang qui véhicule la vie, vous perdez une partie importante de votre sang, vous mourrez, et c’est aussi le sang qui oxygène le cerveau afin que celui-ci fonctionne et dévoile l’invisible, c’est-à-dire l’esprit.

Nous pourrions diviser l’esprit en plusieurs formes car il y a l’esprit d’instruction ce que nous apprenons et retenons est un enrichissement de l’esprit, mais n’est pas le même que celui de raisonnement, de réflexion, de penser, car le premier fait partie de la mémoire, tandis que le second est quelque chose de personnifier et se gère individuellement aidé par l’instruction et la mémoire qui va nous permettre un jugement interne en bien, en mal, et le tout est invisible.

Esp

Je vais être terrible mais devant vous un humain peut prier El-SHADDAÏ à haute voix et vous l’écoutez, mais qui vous dit que cet humain, avec de belles paroles pieuses, ne blasphème pas contre cet Être suprême ? En l’écoutant vous dites cet homme est dévot, que ces paroles sont agréables à entendre, et vous ignorez que son esprit est mauvais puisque dans son cerveau il a des paroles détestables et cela seul EL-SHADDAÏ le sait, mais vous ?

Cela prouve deux choses, personne ne peut voir l’esprit de son semblable et heureusement, car si cela avait été le cas la race humaine serait exterminée depuis longtemps, que nous pouvons parler dans un sens et penser son contraire, donc deux images une bonne et une mauvaise et cela confirme ce que je vous ai écrit, seul l’humain possède deux images.

Le Disciple Saül de Tarse écrit dans sa première épitre aux I Thessaloniciens V : 23, « Que le Dieu de la paix lui-même vous sanctifie totalement, et que votre être entier, l'esprit, l'âme et le corps, soit gardé sans reproche à l'Avènement de notre Seigneur Jésus Christ. »

Le Disciple Saül de Tarse dit Paul fait dans ce verset un pléonasme, car, l’âme et le corps sont la même chose. Oui, j’écris le Disciple Paul car il ne fait pas partie des douze Apôtres qui ont reçu en premier le « Souffle » de Jésus le Nazôréen pour leur ouvrir l’esprit sur la connaissance des Écritures, puis quarante jours plus tard à la Pentecôte les douze reçurent l’esprit d’Intelligence par EL-SHADDAÏ mais avant je vais me servir de mon esprit pour vous expliquer cette scène.

JlN-Golgotha, lieu du Crâne (Copier)

Bien avant la Pentecôte Jésus le Nazôréen est décédé par la crucifixion, torture romaine de l’époque. Les « Écritures » avait annoncé qu’un individu, un Messie ressusciterait trois jours après sa mort Luc XXIV : 44-49, « Puis il leur dit : « Telles sont bien les paroles que je vous ai dites quand j'étais encore avec vous : il faut que s'accomplisse tout ce qui est écrit de moi dans la Loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes. » Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. « Et voici que moi, je vais envoyer sur vous ce que mon Père a promis. Vous donc, demeurez dans la ville jusqu'à ce que vous soyez revêtus de la force d'en-haut. » » Là il est bien écrit que Jésus le Nazôréen leur ouvre « l’esprit à l’Intelligence », mais c’est son Père qui quarante jours après donnera « une force d’Intelligence » aux douze Apôtres qui restèrent barricadés à Jérusalem par peur des Pharisiens pendant ces quarante jours.

Jésus le Nazôréen est décédé vers trois, quatre heures de l’après-midi, mais il n’était pas au tombeau, car il me semble, si j’ai bonne mémoire, que le temps pour la résurrection ne peut avoir lieu qu’après que le corps soit mis au tombeau ? Donc Joseph d’Arimathie demande le corps du défunt, mais Pilate est sceptique sur la mort et demande confirmation !

Joseph récupère le corps dans la soirée, début du jour de la Préparation, car comme déjà expliqué la journée juive commence d’un coucher de soleil à l’autre, qui est le jour juste avant le Sabbat, aidé de Nicodème, tous deux préparent le corps de Jésus le Nazôréen en l’induisant d’huile parfumée et d’aromates de grande valeur amené par Nicodème, puis ils le roulèrent dans un linceul et le transportèrent au cénotaphe. Il leurs faut plusieurs heures pour exécuter ce labeur, puis ils déposent le condamné dans une crypte n’ayant jamais servie comme le veut la tradition avec les crucifiés, donc nous pouvons en déduire que Jésus le Nazôréen est entré dans ce tombeau vers minuit, une heure du matin.

JlN-Jésus le Nazôréen ressuscite Lazare

Maintenant à partir de cette heure, soixante-douze heures après, pas une minute de plus, pas une minute de moins, soit trois jours exactement, Jésus le Nazôréen fut ressuscité d’entre les morts par la volonté de son Père EL-SHADDAÏ, et au même instant un grand nombre de tombes de « Justes » s’ouvrirent et ceux-ci allèrent voir leurs proches avant de monter dans les Cieux. Il fut écrit que plus de cinq-cents tombes s’ouvrirent dans tout le pays d’Israël ainsi qu’à Jérusalem dont celle d’Abraham.

Jésus le Nazôréen vient d’être ressuscité il y a quelques heures et l’aurore pointe, les premières femmes viennent au tombeau et le trouvent ouvert, la pierre tombale roulée et assis dessus deux Anges vêtus de blanc. Les gardes qui gardaient ce sépulcre étaient figés de peur. Matthieu XXVIII : 5-7

« Il n'est pas ici, car il est ressuscité comme il l'avait dit. Venez voir le lieu où il gisait, et vite allez dire à ses disciples : « Il est ressuscité d'entre les morts »,et voilà qu'il vous précède en Galilée, c'est là que vous le verrez. Voilà, je vous l'ai dit.». EL-SHADDAÏ vient de ressusciter son Fils, Jésus le Nazôréen avec un certain nombre de « Justes », et si l’on suit se déroulement sur les trois Évangiles synoptiques plus celui de l’Apôtre Jean, le trouble s’installe dans mon esprit, car ils ne se complètent pas. Voilà ce que c’est l’esprit cette chose à l’intérieure du cerveau qui fonctionne aussi avec le cœur, siège des sentiments.

Comme les Écritures l’explique Jésus le Nazôréen ressuscite le troisième jour où plus exactement trois jours après son entrer au cénotaphe soit soixante-douze heures.

Alors je refais la chronologie des évènements.

Le premier jour de la semaine commence tout de suite après le jour du Sabbat qui est le samedi mais n’oublions pas que la journée juive commence d’un coucher de soleil à l’autre. Le premier jour de la semaine commence le samedi soir après le coucher du soleil, donc les femmes vont au tombeau le dimanche matin à l’aube. Oui mais cela ne fait pas soixante-douze heures ou trois jours. Le samedi jour de Sabbat, le vendredi jour des Préparations, le jeudi à quinze, seize heure, mort de Jésus le Nazôréen, premier problème car vers vingt, vingt-et-une heure, coucher du soleil, donc début du jour des Préparations, alors questions ?

Est-il possible que le vendredi soit un jour de fête comme la Pâque, alors le jour des Préparations serait le jeudi donc Jésus le Nazôréen aurait été crucifié le mercredi ?

Du jour des Préparations entre minuit et trois heures du matin, cela fait bien trois jours du Jeudi une heure au Dimanche une heure, égal soixante-douze heures.

Le mercredi après le coucher du soleil commence le jour de Préparation qui dure jusqu’au jeudi, coucher de soleil, débute alors le jour de la Pâque, mais c’est ce jeudi après le coucher du soleil qu’a lieu le repas de la Pâque, commémoration de la sortie d’Égypte, jour de liberté, le joug de l’esclavage tombe, c’est le début de la journée de vendredi et au prochain coucher de soleil c’est le début de la fête des Pains Azymes, mais aussi un jour de Sabbat, fin de la journée du vendredi au coucher du soleil et début du samedi, jusqu’au prochain coucher de soleil, fin du Sabbat et préambule du premier jour de la semaine, et c’est dans la neuvième heure que les femmes vont au tombeau d’où Jésus le Nazôréen ressuscita par la volonté de son Père vers la quatrième, cinquième heure approximativement à l’heure du tremblement de Terre important et du grondement du ciel.

Vous venez de me lire et ce que je viens d’écrire est erronée, je vous mets dans l’erreur, et pourtant vous étiez près à me croire, en effet le jour de Pâque a déjà eu lieu alors toute ma théorie sur les trois jours et soixante-douze heures s’écroule ! … Matthieu XXVI : 17-18, « Le premier jour des Azymes, les disciples s'approchèrent de Jésus et lui dirent : « Où veux-tu que nous te préparions de quoi manger la Pâque ? » Il dit : « Allez à la ville, chez un tel, et dites-lui : « Le Maître te fait dire : Mon temps est proche, c'est chez toi que je vais faire la Pâque avec mes disciples. » » Je viens de vous poser deux versets bibliques et là aussi je dis erreur dans la chronologie ! Voilà à quoi me sert l’esprit !

Jers-situation Jérusalem, plan

Voilà plus de dix ans que je fais la Pâque avec vous Lectrices et Lecteurs et que j’écris la même chose quand arrive ce jour. Le repas de la Pâque a lieu toujours le quatorzième jour après la Nouvelle Lune de l’Équinoxe de printemps : année 2019 : équinoxe le 20 mars, Nouvelle Lune ou Lune Rousse le vendredi 05 Avril, jour de Pâque quatorze jours après, soit le vendredi 19 Avril après le coucher du soleil, 20h45 moyenne de la France, début de la journée de la Pâque en jour « hébreux » et au prochain coucher de soleil début de la fête des Pains Azymes jour comme le Sabbat où les hébreux ne doivent faire aucun travail servile, Lévitique XXIII : 5-8, « Le premier mois, le quatorzième jour du mois, au crépuscule, c'est Pâque pour Yahvé, et le quinzième jour de ce mois, c'est la fête des Azymes pour Yahvé. Pendant sept jours vous mangerez des pains sans levain. Le premier jour il y aura pour vous une sainte assemblée ; vous ne ferez aucune œuvre servile. Pendant sept jours vous offrirez un mets à EL-SHADDAÏ. Le septième jour, jour de sainte assemblée, vous ne ferez aucune œuvre servile. » Ces versets confirment bien ce que je viens de vous écrire sur le jour de la Pâque et le début de la fête des « Pains sans Levain », les « Pains Azymes » et Nombres XXVIII : 16-18, écrit : « Le premier mois, le quatorzième jour du mois, c'est la Pâque d’EL-SHADDAÏ, et le quinzième jour de ce mois est un jour de fête. Pendant sept jours on mangera des azymes. Le premier jour, il y aura une sainte assemblée. Vous ne ferez aucune œuvre servile. » Alors par ces « Écrits » bibliques le Nouveau Testament est contredit, alors voyons plus loin !...

Dans ces Évangiles synoptiques voyons ce qu’écrit le Disciple Marc où le médecin Disciple de Jésus le Nazôréen, Luc. A part si ou là un renseignement supplémentaire ou retranché, les trois écrits se ressemblent mot pour mot. La Pâque a eu lieu et le premier jour des Pains Azymes aussi, et il était interdit aux juifs d’arrêter ou de condamner un humain pendant ces deux jours de fête. Jésus le Nazôréen fut donc arrêté le deuxième jour de la semaine des Pains Azymes.

Pour que ma première explication fût juste et plausible il faudrait que le septième jour des Pains Azymes, jour de « Saine Assemblée » soit le vendredi ce qui fait que le jeudi est le jour de Préparation de ces deux jours de fête le vendredi, « Saine Assemblée », et le samedi jour de « Sabbat » et Jésus le Nazôréen aurait été crucifié le mercredi comme expliqué la première fois, mais à la place de la Pâque, c’est le jour de la « Saine Assemblée » et tout cela devient très probable.

JlN-Accademia Giambattista La vraie Croix par

J’ai constaté que les Évangiles synoptiques ne sont pas trop en accord avec la chronologie des événements, comme écrit plus avant la Pâque a lieu le quatorzième jour du premier mois d’Abib ou de Nisân et le premier jour des Pains Azymes, le quinzième jour du premier mois de l’année hébraïque. Autre incohérence l’arrestation de Jésus le Nazôréen après le repas de la Pâque car il y avait cette Loi sur laquelle les hébreux étaient très stricts : Exode XII : 22, 24, « Puis vous prendrez un bouquet d'hysope, vous le tremperez dans le sang qui est dans le bassin et vous toucherez le linteau et les deux montants avec le sang qui est dans le bassin. Quant à vous, que personne ne franchisse la porte de sa maison jusqu'au matin. », « Vous observerez cette disposition comme un décret pour toi et tes fils, à perpétuité. », et je ne vois pas Jésus le Nazôréen transgresser cette Loi qui est à « perpétuité » et si, il le faisait, il détruirait sa perfection, donc impossible !

Caïphe le pharisien chef du Sanhédrin était prudent, il voulait bien arrêter Jésus le Nazôréen, mais dans la ruse, Matthieu XXVI : 5-6, Ils disaient toutefois : « Pas en pleine fête ; il faut éviter un tumulte parmi le peuple. », « Comme Jésus se trouvait à Béthanie, chez Simon le lépreux, … », et là nous tombons dans le dilemme du repas avant la Pâque, car ici même nous sommes à deux jours de la Pâque et ce Caïphe ne veux surtout pas un soulèvement du peuple. Matthieu XXVI : 2, 7, « La Pâque, vous le savez, tombe dans deux jours, et le Fils de l'homme va être livré pour être crucifié. »
« …une femme s'approcha de lui, avec un flacon d'albâtre contenant un parfum très précieux, et elle le versa sur sa tête, tandis qu'il était à table ». Par ces deux versets vous allez constater les incohérences bibliques sur le même thème, alors que croire ? Jean XII : 1, 3, « Six jours avant la Pâque, Jésus vint à Béthanie, où était Lazare, que Jésus avait ressuscité d'entre les morts ».

« Alors Marie, prenant une livre d'un parfum de nard pur, de grand prix, oignit les pieds de Jésus et les essuya avec ses cheveux ; et la maison s'emplit de la senteur du parfum. » Comme moi vous venez de lire et l’un est deux jours, l’autre est six jours et toujours à Béthanie, puis le premier le parfum sur la tête, et l’autre sur les pieds, pour des livres inspirés je me pose des questions !... Alors il se peut que Jésus le Nazôréen soit venu deux fois à Béthanie, la première chez Marthe et Lazare, et la seconde fois, deux jours avant Pâque, chez Simon le Lépreux.

JlN-Tomb_of_Christ_in_the_Garden,

Par ces faits ci-dessus vous constatez ce que fait faire l’esprit ! Si je ne couchais pas mes pensées, réflexion raisonnement, par écrit ces phénomènes s’envoleraient et vous, vous seriez dans l’ignorance par ces idées fugitives

Et si je continuais cette argumentation toujours par l’esprit, grâce aux « Écrits », je rechercherais une vérité, savoir ce qui s’est passé exactement ces jours-là, avant la crucifixion, mais surtout après la résurrection.

Je suis dans l’esprit et je vous écris sur des événements qui se sont déroulés il y a un peu plus de deux mille ans, car cet esprit interne à mon cerveau me demande de le faire, car il est bon de connaître la vérité et cette Bible, avec ces « Écrits », à tellement été malmené, ajouts, retranchements, changement de tournure de phrase et cela vous le constatez sur le même thème en hébreux à la traduction selon que la Bible est Catholique, Orthodoxe, Factions Protestantes, un exemple flagrant avec la Bible des Témoins de Jéhovah « Traduction du Monde Nouveau » ou Baptiste, Évangélique, etc, difficile de trouver une traduction honnête, alors j’essaie de chercher la vérité, ça c’est mon esprit !

Alors je continue pour moi, pour vous !

Prenez soins de vous par ces fortes chaleurs, soyez prudents !

Salutations cordiales à tous ! Vous « Enfants » de ce Dieu seul et unique que je nomme EL-SHADDAÏ.

Sig : J-P. G. dit « GRANDELOUPO »