L’Âme n’est pas « Esprit », et l’esprit est dans « l’Âme »    

 

 

Chapitre N° 3

 

 

SAMMAËL, Prince de la Terre même ce jour

 

 

Pour être « PÈRE » il faut procréer avec son épouse qui vous donnera un « Fils » si le jour de la procréation tous les éléments déterminants favorisent le sens mâle plutôt que le sens féminin. Le jour de l’accouchement de votre épouse celle-ci vous offre un « FILS » et ce fils restera pendant quatre années dans le monde animal.

Celui-ci grandit, se développe et à l’âge de raison devient autonome, il est responsable de ses actions devant le Créateur, et il a donné naissance à son double, sa conscience, ce subconscient qui le guidera en bien, en mal, selon l’éducation primaire que ses parents lui ont apprise.

Il y a bien deux êtres différents même si le fils ressemble au père. Ils n’ont pas les mêmes goûts, la réaction sentimentale sur un point donné sera autre, même si l’esprit est convergent c’est-à-dire le raisonnement, la réflexion, la pensé, etc.

La génétique tel qu’EL-SHADDAÏ là créé est que l’enfant à sa naissance possède cinquante pourcents de la mère et cinquante pourcents du père, c’est une égalité en tout même en bien, même en mal, la part est égale

grossesse-developpement-foetus-embryon-4-5semaines

Pour cette seconde écriture vous allez avoir du mal à me contredire, la réalité est tellement flagrante.

J’en déduis que vous êtes en accord avec moi, il y a le « Père » avec son « esprit » son « souffle » de réflexion, raisonnement, pensés de penser, de considération, méditation, etc, et il y a aussi le « Fils » avec son « esprit » son « souffle » d’argumentation, de thèse, d’exposé, d’opinion, de dessein, d’entendement, etc.

Là, nous étions chez les humains, alors, maintenant, retournons dans les Cieux !

Le Fils, Jésus le Nazaréen est né dans les Cieux. Il grandit pour arriver à maturité, disons, comme l’humain, à l’âge de raison. Jésus, Emmanuel est responsable de lui, de ses actions.

Esp- Esprit au-dessus de la Terre H et J

Jean I : 18

« Nul n'a jamais vu EL-SHADDAÏ ; le Fils Unique-Engendré, qui est dans le sein du Père, lui, l'a fait connaître. »

Nous avons le Père EL-SHADDAÏ avec un cerveau où loge le raisonnement, la réflexion, etc, le tout se nommant « Esprit » ou « Souffle », et un Fils, EMMANUEL, Jésus de Nazareth qui possède un cerveau où réside l’exposé, justification, rhétorique, synthèse, compréhension, discernement, etc le tout se nommant « Esprit » ou « Souffle d’Intelligence ».

Nous avons bien deux Êtres différents en tout.

Surtout génétiquement, Jésus le Nazôréen ne sait pas façonné par lui-même ! Il a été engendré c’est-à-dire façonner dans un autre corps déjà fabriqué, donc ce n’est pas une création comme l’Humain, l’Homme et la Femme, c’est une procréation. « La procréation ou reproduction est un processus biologique qui permet la production de nouveaux organismes d’une espèce à partir d'individus préexistants de cette espèce »

Jésus le Nazôréen, nommé Emmanuel dans les Cieux, fut engendré dans un corps androgyne déifié, donc par la volonté spirituel et interne de son Géniteur Divin EL-SHADDAÏ, Emmanuel son futur Fils fut élaboré dans les entrailles de cet Être Divin androgyne qui enregistra toutes les étapes constituées du modelage de son Fils, de l’alchimie ventriculaire ainsi que de l’hermétisme ésotérique. Cet Être Suprême est le seul à connaître ces confidentialités mystérieuses de la reproduction, jalousement Il les garde, mais dans sa création au monde féminin terrestre, florale, ovipare et mammifère dans leurs gènes Il leur a offert ce mystère énigmatique de la procréation dont il est l’unique détenteur.

Esp - Au-dessus du Village--Le DÉFI

Autre chose importante, sans « Père » il n’y a pas de « Fils » donc il faut obligatoirement un« Père » pour être « Fils » et existe deux sorte de fils, celui qui est procréé et celui qui est adopté comme les Romains le faisait couramment et un troisième qui est péjoratif, celui qui fut créé comme l’Humain qui vient d’une « Création » et certainement pas d’une « Évolution », trop complexe, trop de physique et de chimie dans le corps humain. Les scientifiques affirment que le corps humain est composé de mille-quatre-cents usines chimiques différentes dans son fonctionnement et que normalement ce corps devrait fonctionner éternellement, la vieillesse et la mort sont inexplicable, car ils ne comprennent pas pourquoi les cellules arrêtent de ce reproduirent, les unes derrière les autres, ce phénomène est anti-scientifique. La vieillesse et la mort sont anormales, « contre-nature », contraire aux gènes humains !

Emmanuel a un commencement par son « Père et sa Mère », l’unique Dieu de l’Univers et du Cosmos, androgyne, qui engendra Jésus le Nazôréen sur Terre, voilà pourquoi nous pouvons l’appeler « Père » puisqu’il a engendré, puis après il a créé mâle et femelle de l’infiniment petit à l’infiniment grand, afin que tous ce qui respirent se reproduisent, tous les Êtres vivants.

Involontairement je viens de vous dévoiler le mensonge de la religion Chrétienne avec « Dieu » le Père, « Dieu » le Fils, et le comble « Dieu » Saint-Esprit, alors « Dieu » le Père je veux bien, ci-dessus je viens de vous prouver l’impossibilité à Jésus le Nazôréen d’être « Dieu », il lui manque trop de connaissances, et il a eu un commencement, quand au Saint-Esprit, comment quelque chose d’invisible et éphémère peut être un « Dieu » ?

En premier, au niveau substance, le Fils est un mélange de l’Être Suprême androgyne. En effet, Jésus Emmanuel est pour une part androgyne féminin, et pour l’autre part androgyne masculin, sachant que la partie mâle est prioritaire sur la partie femelle, voilà pourquoi Jésus Emmanuel le Nazôréen est aux Cieux de sexe masculin, non androgyne comme son Père Géniteur, mais comme tous les « VIVANTS » des Cieux il ne peut se reproduire puisqu’il est asexué.

Anges-leur création 2ème jour du monde

Cette Loi du masculin sera valable pour tout l’Univers. Exemple en grammaire le masculin l’emporte sur le féminin.

Vous allez avoir du mal à contredire cette logique en me servant uniquement de ce qui est démontré par les encyclopédies, là pas de dogmes religieux juste une constatation.

Maintenant dans les Cieux nous avons deux Êtres, l’un substance car formé par lui-même, par sa propre volonté dont nous ignorons le commencement puisqu’il était déjà là, a errer dans une immensité sombre et froide. D’où vient-Il ? Mystère ! Il est substance, donc matières différentes, façonné par lui-même, oui mais quelles sont ces matières ? D’où viennent-elles ? Pas de réponse ! Cet Être est de forme humaine, de silhouette humaine, avec une tête, des membres avec mains et pieds, vêtu d’une longue robe blanche éclatante, représenté par la race humaine avec une longue barbe, des moustaches épaisses et longues, des cheveux longs le tout ayant la blancheur de la neige.

Pour la religion hébraïque, c’est le seul et unique « Dieu », comme pour vous et pour moi, pour la religion chrétienne il fait partie d’une Trinité, Trias, Trimurti, pour les autres religions trois Dieu en un seul, personnellement je nomme cela un plurithéiste et non un monothéiste

Là, c’est une question de foi personnelle à chacun de nous, croire ou ne pas croire, ce serait cet Être qui aurait créé l’Univers

Personnellement je crois que cet Être Suprême créa l’Univers qui pendant une époque de milliard d’années devait être un véritable capharnaüm. C’est pendant cet agrégat qu’il décida de ce faire un « Fils »

Ce fils qu’il ne créa pas, mais qu’il façonna lui-même à l’intérieur de ses entrailles devait être à sa ressemblance de forme humaine de silhouette humaine, nous à sa ressemblance, alors questions, qu’elle était l’image d’Emmanuel aux Cieux ? Quelque chose de magnifique à la ressemblance de son Père, mais « nul ne peut voir la face de ce Dieu, EL-SHADDAÏ et vivre »et pourtant le « Fils » à bien dû regarder son Père ? Cela est juste et normal ! Les Écrits les plus vieux, ceux d’avant le Déluge, ne parle pas d’Emmanuel

Esp

Nous avons bien deux Êtres dans les Cieux qui sont matériels, qui sont substances, en un mot qui sont quelque chose, nous à leur ressemblance, non translucide, comme l’humain sur la Terre, mais d’une substance différente, de matières différentes qui réunies ensembles forment notre sosie humain si je puis m’exprimer ainsi.

Chacun de ces deux Êtres possède un cerveau dans leur morphologie, l’un étant l’Engendré de l’autre.

En quelques lignes je viens de vous prouver la différence avec une similitude entre le Dieu Unique SHADDAÏ et son Fils Jésus Emmanuel nommé le Bien-Aimé dans les Cieux.

Tous les deux possédant un cerveau, en toute logique possèdent un « esprit », égal, un « souffle ». En effet « l’esprit » et le « souffle » c’est la même chose puisque c’est du « vent », et que « Esprit » est synonyme de « Souffle »

Pour preuve vos pensées, vos réflexions et autres passent à la vitesse du vent dans votre cerveau et cela se nomme l’esprit.

Qui de vous Lectrices, Lecteurs, peut me démentir ?

Nous avons dans les Cieux deux esprits différents l’un autoritaire, l’autre soumis, cela ne signifie pas qu’ils ne sont pas en osmoses, en voici la preuve.

EL-SHADDAÏ est un Dieu seul et unique, mais laissons les Écritures parler !

  Isaïe XLIV : 24

« Ainsi parle EL-SHADDAÏ, ton rédempteur, celui qui t'a modelé dès le sein maternel, c'est moi, EL-SHADDAÏ, qui ai fait toutes choses, qui seul ai déployé les cieux, affermi la terre, sans personne avec moi ! »

Par ce verset de grande importance, EL-SHADDAÏ a créé tout l’Univers, tout ce qui existe dans le Cosmos, mais aussi notre Galaxie avec sa Planète Bleue nommée Terre, tout ce qui vit dessus, de l’infiniment petit à l’infiniment grand, du monde végétal et animal, et il en assume la gestion, même ce jour d’écriture, et il posa dessus une merveille de création, façonnée à son image, son reflet, l’Humain, et tout ceci, Il le fit seul, sans son Fils Unique-Engendré.

Alors j’insiste peut-être, mais vous Chrétiens, vous êtes bien obligés de reconnaître cette vérité flagrante, Jésus le Nazôréen, votre Jésus-Christ, n’a en aucune manière participé à la création de son Père.

Ange- du mal, Azazel

Isaïe LXIII : 10-11

« --- ; afin que vous le sachiez, que vous croyiez en moi et que vous compreniez que c'est moi EL-SHADDAÏ : avant moi aucun Dieu n'a été formé et après moi il n'y en aura pas.

Moi, c'est moi EL-SHADDAÏ, et en dehors de moi il n'y a pas de Sauveur. »

Deutéronome IV : 39

« Sache-le donc aujourd'hui et médite-le dans ton cœur : c'est EL-SHADDAÏ qui est Dieu, là-haut dans les Cieux comme ici-bas sur la terre, lui et nul autre. »

Deutéronome XXXII : 39

« Voyez maintenant que moi, moi je suis EL-SHADDAÏ et que nul autre à côté de moi n'est Dieu ! C'est moi qui fais mourir et qui fais vivre ; quand j'ai frappé, c'est moi qui guéris et personne ne délivre de ma main. »

J’accentue encore une fois, mais EL-SHADDAÏ n’a personne assis à côté de Lui ou se tenant à côté de Lui en tant que « DIEU ». Personne à gauche, personne à droite n’est « DIEU », ce qui nous confirme que le Jésus-Christ des Chrétiens n’est pas un « DIEU », ni un dieu « Dieu » et rien n’empêche que Jésus le Nazaréen soit assis à la droite de son Père et le regarde faire, comme un Fils.

Exemple : Ce n’est pas parce que mon « fils », en réalité mes fils, étaient à côté de moi dans l’entreprise qu’ils étaient « Patrons ».

Dans Jean XX : 17, « Jésus lui dit : « Ne me touche pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Mais va trouver mes frères et dis-leur : je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. », donc Jésus le Nazôréen reconnait qu’EL-SHADDAÏ est son Père, mais aussi son « Dieu » tout comme il est notre « Père » et notre « Dieu », que de vérité dans ce verset qui n’est jamais cité par la chrétienté car c’est une destruction flagrante de la « Sainte Trinité ».

Dans l’Évangile de Matthieu il est écrit aussi cela Matthieu XXIII : 9, « N'appelez personne votre « Père » sur la terre : car vous n'en avez qu'un, le Père céleste. »

Jésus le Nazôréen monte vers son Père recevoir son investiture de « ROI » des « Cieux » et de s’assoir à la droite de son Père sur son Trône, mais il n’a pas reçu encore l’investiture terrestre, c’est toujours depuis plus de cinq mille ans, SAMMAËL qui gouverne la Planète Terre et ses environs, car si Jésus le Nazôréen avait reçu son intronisation le mal n’existerait plus sur la Terre et les guerres depuis deux mille ans qu’il est décédé sur cette Terre n’auraient jamais eu cours.

En plus de cela l’Apôtre Matthieu écrit bien qu’il ne faut appeler personne « Père » sur la Terre car le seul est EL-SHADDAÏ alors pourquoi dans la chrétienté vous nommé les Abbés et Curé « mon Père » alors que Jésus le Nazôréen l’interdisait ? Quelle hypocrisie de la part de cette religion qui éloigne ses ouailles de la vérité ? Là je peux écrire que l’esprit est mauvais puisque les guides font le contraire des Enseignements de Jésus le Nazôréen ! …

Cela confirme que Jésus le Nazôréen n’a pas reçu la « Royauté » terrestre et que SAMMAËL a énormément de moyen pour éloigner les humains du chemin qui les mènent vers ce Dieu seul et unique, cet Être Suprême, que je nomme EL-SHADDAÏ.

Ange-Sammaël par Gustave Doré

SAMMAËL, Prince de la Terre, cela est une évidence absolue puisque sa plus grande démonstration est la religion « Chrétienne » dans toute ses compositions, Catholique avec le Pape à Rome, deux milliard et demi de fidèles, Istambul avec son Pope Orthodoxe, avec un milliard d’ouailles, Protestant encore autant, ce qui fait quatre milliards de « Chrétiens » la plus grande formation idolâtre de la Terre et je ne compte pas la religion musulmane plus d’un milliard de fidèles, l’Hindouisme, le Bouddhisme, ce qui fait plus de six milliard de fidèles aux religions trinitaires et idolâtres, partisans de SAMMAËL, sans compter les religions de l’Asie qui ne sont pas des religions, mais des thèmes de penser et la religion hébraïque peut-être la moins polluée par l’esprit de SAMMAËL et des Siens, alors il ne reste qu’un petit nombre de fidèle à EL-SHADDAÏ, vraiment un petit nombre, seulement cent, deux-cents mille fidèles à ce Dieu unique, sur sept milliard deux-cents mille humains, vivant aujourd’hui sur la Terre, un caillou dans la mer, voilà ce que représente les humains aimants EL-SHADDAÏ, avec ses Lois et Jésus le Nazôréen avec ses Enseignements, le premier notre « Dieu », le second notre « Roi », l’un étant avec l’autre, nous adorons, vénérons le premier, et aimons le second, chacun à sa place, ce qui est à EL-SHADDAÏ appartient à EL-SHADDAÏ notre « Dieu », et ce qui est à Jésus le Nazôréen incarne Jésus le Nazôréen notre « Roi » sur la Terre.

Rel-Jésus le Nazaréen Roi de la Terre

Je réitère dans mon cœur comme dans mes pensées l’Être Suprême est mon Dieu, mais Jésus le Nazôréen n’est pas un « Dieu », je l’aime comme notre « Roi », comme le Fils de l’Être Suprême, pas comme un « Dieu », car l’on ne peut pas adorer l’un et rejeter l’autre, mais il faut vénérer l’un comme l’unique, le seul « Dieu » de tout l’Univers et aimer l’autre, notre « Roi », pour nous avoir enseigné comment adorer son Père en « Conscience et Vérité », sans hypocrisie, sans arrières pensées, par le cœur et l’esprit.

La suite pour bientôt afin de laisser place à votre propre réflexion !

Portez-vous bien et prenez soins de vous !

Salutations cordiales !

Sig : JP.G. dit  « GRANDELOUPO »